Glass Catch

Intervenantes : Mathilde Caylou et Marie-Anne Baccichet,
artistes, diplômées ÉSADS (Strasbourg)

Le travail du verre chaud est une discipline qui impose au corps des conditions difficiles. C’est une lutte avec la matière, la chaleur. De ce sentiment de combat est né l’idée d’inverser les rôles, et de repousser le verre dans ses retranchements. Ruth Dupré organise un petit-déjeuner à l’atelier, elle fait cuire ses oeufs et saucisses sur une plaque de verre chaud, souffle un bol et y verse du lait. Les chocs thermiques font craquer le verre. François Azembourg avec son vase Douglas use petit à petit un moule en bois qui se consume au fur et à mesure des tirages. Ce workshop s’articule autour de l’idée d’un affrontement entre le verre chaud et différents éléments. Il sera demandé aux étudiants de ramener un objet, un matériau qu’ils souhaitent confronter au verre chaud. Ils élaboreront un plan d’attaque pensé par rapport à leur objet (action; frapper, caresser, enfoncer, recouvrir, noyer, tamponner, griffer, tirer… / forme; appliquer l’objet à une forme soufflée, coulée… / processus; de quelle manière l’objet va rentrer en contact avec le verre…). Une documentation photo témoignera des matchs.

Equipe enseignante : Yeun-Kyung KIM, Pierre RIEHL (ESADS)

Publicités